Choisir son chiot avant l’achat avec le test de Campbell


Le test Campbell est un test comportemental qui a été mis en place dans les années 60, par le psychologue William Campbell. Il a pour but de distinguer les tendances comportementales d’un chiot et d’aider le futur acquéreur à choisir un animal dans une même portée. Ce test n’est ni un test d’aptitude, ni un test d’intelligence, il permet seulement de sélectionner le chiot qui sera le plus à même de correspondre au milieu familial de l’acheteur.

Ce test est conseillé avant d’acheter un chien.  Il est efficace sur la plupart des chiots, que vous souhaitiez acheter un chihuahua, un cairn terrier ou même acheter un labrador. Seul le Chow Chow, qui est une race au caractère très particulier, ne donne pas de résultats fiables avec ce test. Ci-dessous nos conseils pour le réaliser.

Comment choisir son labrador dans une même portée de chiots ?

Comment choisir son labrador dans une même portée de chiots ?

Quelles sont les conditions pour réaliser le test Campbell ?

Le test dure en moyenne 30 mn et permet de tester le comportement de 6 sujets. Il faut que les chiots soient âgés d’au moins sept semaines.

Pour avoir les meilleures conditions, le test doit se dérouler dans un lieu calme, inconnu des chiots et qui ne propose aucune distraction. Peu importe qu’il soit à l’extérieur ou à l’intérieur, la seule obligation est qu’on y trouve une entrée bien définie (porte ou grille).

C’est le futur maître du chiot en personne qui doit effectuer ce test pour qu’il soit significatif.

Les 5 étapes du test Campbell avant de choisir son chiot

Suivez les 5 étapes du test Campbell pour savoir si le chiot est fait pour vous.

Suivez les 5 étapes du test Campbell pour savoir si le chiot est fait pour vous.

Le futur propriétaire devra prendre chaque chiot séparément et les conduire dans l’espace test. Il n’est pas conseillé de parler au chiot, de l’encourager ou de lui faire des caresses.

Le test Campbell se divise en 5 étapes. Avant de débuter le test, le maître doit avoir devant lui un tableau de classement (voir ci-dessous) lui permettant de prendre les mesures.

Étape 1 : test de l’attraction sociale

Mettez le chiot au milieu de la zone test et éloignez-vous de lui en allant dans la direction opposée à celle de l’entrée. Baissez-vous et tapez dans vos mains pour attirer l’attention du chiot. Et notez sur votre tableau :
A- le chiot vient immédiatement. Il a la queue haute, vous saute dessus et vous mordille les mains
B- le chiot vient immédiatement. Il a la queue haute et vous gratte les mains avec les pattes
C- le chiot vient immédiatement et a la queue basse
D- le chiot vient mais hésite et il a la queue basse
E- le chiot ne vient pas du tout

Étape 2 : test de l’aptitude à suivre

Vérifiez que le chien vous regarde et éloignez-vous de lui tranquillement.
A- le chiot vous suit immédiatement avec la queue haute, il vient dans vos jambes et vous mordille les pieds
B- le chiot vous suit immédiatement avec la queue haute et il vient dans vos jambes
C- le chiot vient immédiatement avec la queue haute
D- le chiot vous suit en hésitant mais il a la queue haute
E- le chiot vous ignore, il ne vous suit pas ou il s’en va

Étape 3 : test de la réponse à la contrainte

Baissez-vous et mettez délicatement le chiot sur le dos. Maintenez-le comme cela pendant 30 sec en laissant bien votre main sur lui.
A- le chiot se rebelle violemment, il se débat, voire il mord
B- le chiot se rebelle violemment
C- le chiot se rebelle puis se calme
D- le chiot ne montre aucune rébellion et vous lèche même les mains

Étape 4 : test de la dominance sociale

Accroupissez-vous et caressez le chiot doucement : tête, cou et dos.
A- le chiot vous saute dessus, vous mord, vous gratte avec ses pattes
B- le chiot vous saute dessus et vous gratte avec ses pattes
C- le chiot se retourne vers vous pour vous lécher les mains
D- le chiot se met spontanément sur le dos et vous lèche les mains
E- le chiot s’en va et vous ignore

Étape 5 : mesure de la dominance par élévation

Prenez le chiot en croisant vos doigts sous son ventre afin de le maintenir légèrement en élévation pendant une trentaine de secondes.
A- le chiot se rebelle méchamment, il mord
B- le chiot se rebelle de façon violente
C- le chiot se rebelle, puis se calme et vous lèche les mains
D- le chiot ne se rebelle pas et vous lèche les mains

Résultats du test :

2 réponses A ou plus :

le chiot a tendance à se montrer agressif et dominant, voire violent s’il est traité sans ménagement. Un environnement familial avec des adultes qui sauront lui donner une éducation stricte mais non brutale, lui conviendra mieux qu’un environnement avec des enfants.

3 réponses B ou plus : un dressage doux lui permettra de se familiariser à son nouvel environnement. Toutefois ce type de chien n’est pas recommandé pour une famille avec des enfants en bas-âge ou ayant d’autre chiens du même sexe.

3 réponses C ou plus : le chien est facilement adaptable en milieu avec des enfants ou des personnes âgées. Après un dressage adapté, il peut également devenir un très bon chien de garde ou de défense.

2 réponses D ou plus : Extrêmement soumis, ce petit chien devra prendre confiance en lui grâce aux caresses et aux encouragements que pourront lui donner ses maîtres. Cette catégorie de chien peut vivre avec des enfants non brusques. Il ne morde qu’en cas d’autodéfense ou de grave danger.

2 réponses E ou plus : ce comportement montre déjà que cela va être un chien difficile à sociabiliser ou à dresser. Des techniques de dressage particulières et adaptées devront être utilisées. Ils ne sont pas conseillés avec des jeunes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *