Husky sibérien


Husky sibérien

Cette race qui a séduit les français en quelques années vient de très loin, de Sibérie exactement. Il y a environ quatre mille ans, au nord du lac Baïkal, et dans le bassin du fleuve Kolima, en Sibérie centrale, des tribus attelaient déjà des chiens à des traîneaux. Ces chiens arctiques étaient alors des chasseurs, comme en témoignent des peintures rupestres découvertes sur place. Le peuple Chukchi a ainsi sélectionné la race que nous connaissons aujourd’hui.

Ces tribus chassaient le renne, et utilisaient également cet animal pour tracer des traîneaux. Mais avec le développement du commerce de la fourrure, les moyens de transport durent se multiplier et les Chukchis constatèrent que les chiens étaient beaucoup lus résistants que les rennes pour tirer les cargaison de peaux de bêtes. Les chiens commencèrent donc à être sélectionnés sur ces critères et non plus uniquement en fonction de leurs qualités à la chasse. Ces animaux étaient sans aucun doute les ancêtres du husky moderne.

CARACTÈRE DU HUSKY

Le husky évoque bien sûr le loup et il est parfois victime de cette ressemblance. Le loup, animal sur lequel ont été colportées tant d’histoires regrettables, fait encore peur. Mais en France on ne trouve plus de loup et le husky a pris sa place dans l’imagerie populaire. Sauvage, agressif, dangereux, rusé…. Tous les qualificatifs ont était une bête à abattre. Le geste a d’ailleurs suivi la parole puisque plusieurs huskies ont été tués ces dernières années en France. Certain avaient dévoré quelques poules, d’autres n’avaient qu’un seul tort : ils ressemblaient décidément trop au loup.

Cette attitude et déplorable car tous ceux qui ont pu le côtoyer savent bien que le husky est un des chiens les plus amicaux.

Au cours d’une enquête, un vétérinaire a recense les qualités et les défauts de cette race les plus fréquemment cités par les propriétaires de husky. Gentillesse avec les enfants, intelligence, non agressivité envers l’homme, espièglerie, obéissance sont au nombre des points positifs. Tendances à la fugue, comportement chasseur, goût pour la bagarre avec les autres chiens, caractère indépendant et talent pour le chapardage comptent parmi les défauts essentiels.

Le husky ainsi résumé dans ces quelques lignes. Comment dans ces conditions peut-on avoir peur d’un tel chien ? il est tellement gentil qu’on ne peut même pas en faire un bon gardien. L’homme est son meilleur ami et il accueille avec plaisir tous les nouveaux venus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *