Le berger des Pyrénées


chiot-berger-des-pyrenees

Ce chien d’environ 45 cm pour un poids de 8 à 15 kilos est très attaché à ses origines. Chien de berger il est, chien de berger il reste ; même si on lui impose de vivre en ville. Cela signifie qu’il ne faut surtout pas le prendre pour un banal petit chien de compagnie.

Né il y a fort longtemps dans les Pyrénées, il s’est développé loin de toutes influences extérieures ; conducteur de troupeaux, il travaillait souvent en compagnie du puissant montagne des Pyrénées ( le gros chien blanc incarné par belle , la compagne de Sébastien…) qui, lui, était chargé de défendre les moutons contre les attaques des ours ou des loups .

Aujourd’hui ce chien de berger, la plus petite race bergère française, est très recherché par les gens qui apprécient les chiens vifs, un caractère bien trempé et moins encombrants qu’un briard ou qu’un bobtail. On évalue pourtant souvent mal le tempérament ‘vif argent’ de ce chien. Il n’est vraiment pas fait pour rester tranquille dans un coin à longueur de journée. Le berger des Pyrénées doit pouvoir remuer pour garder son équilibre. Cela n’exclut pas une éducation très ferme pour lui éviter de devenir un petit sauvage très désagréable.

Sa méfiance envers les étrangers est légendaire. Non seulement il aboie pour signaler l’arrivée de quelqu’un, mais il peut se montrer assez hargneux vis-à-vis d’un inconnu. Pour cette raison, il est préférable que son maître sache lui imposer son autorité.

Avec les enfants de la famille le berger des Pyrénées se montre, en revanche, très joueur, plein d’attention. Absolument infatigable, il s’amuse avec eux des heures durant tout en restant prudent, car ce chien très équilibré sait ce qu’il fait.

Sa robe présente un poil long ou demi long, bien fourni, plat ou un peu ondulé .les couleurs admises sont le fauve, plus ou moins foncé ; avec ou sans mélange de poils noirs et parfois un peu de blanc au poitrail et aux pattes ; le gris plus ou moins clair ; l’arlequin. La queue, pas trop longue, bien frangée, forme un crochet à l’extrémité. Les oreilles sont parfois écourtées.

Il existe une variété de berger des Pyrénées à face rase. Ces chiens sont moins méfiants et moins nerveux que le berger pyrénéen classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *