Qu’est-ce que la maladie de cushing chez le chien ?


Assez fréquente chez le chien d’âge moyen à âgé (plus de 6 ans), l’hyperadrénocorticisme, ou maladie de cushing, est un trouble hormonal qui se traduit par une sécrétion excessive d’une hormone appelée cortisol par les glandes surrénales.

Les différentes formes de la maladie de cushing chez le chien

La maladie de cushing chez le chien peut prendre trois formes. La plus répandue – 85% des malades – est la forme hypophysaire, qui apparaît à cause d’une tumeur de l’hypophyse.

Généralement bénigne, celle-ci produit une hormone, l’ACTH, qui stimule les glandes surrénales à l’origine de la fabrication du cortisol. La seconde forme est appelée surrénalienne. Elle concerne environ 15% des malades à quatre pattes. Elle est causée par une tumeur, qui peut être maligne ou bénigne, sur l’une des glandes surrénales. La troisième forme est beaucoup plus rare. Le syndrome de cushing iatrogène apparaît suite à une forte exposition à des médicaments à base de corticoïdes.

Maladie de cushing chez le chien : ses symptômes

Un chien souffrant du syndrome de cushing présentera différents symptômes. Sa consommation d’eau augmentera, tout comme sa production d’urine.

Vous noterez également une forte augmentation de son appétit. Parallèlement, l’animal perdra des muscles et se montrera plus fatigué qu’à l’accoutumée. Une distension abdominale (le ventre se met à tomber) et un fort halètement peuvent également vous mettre la puce à l’oreille. Enfin, il peut présenter des troubles cutanés comme des infections, une perte de poils inexpliquée, ou une nouvelle pigmentation. Dès l’apparition des symptômes, il est conseillé de demander l’avis d’un vétérinaire.

Maladie de cushing chez le chien : le diagnostic

Seul un vétérinaire peut poser le diagnostic de la maladie de cushing. Pour cela, il devra réaliser des tests hormonaux spécifiques pour évaluer la concentration en cortisol. Une échographie abdominale est également indiquée. Parfois, dans le cas d’une tumeur de l’hypophyse, un examen neurologique du chien sera également recommandé.

Un chien peut tout à fait guérir de la maladie de cushing si elle est traitée à temps. Dans le cas d’une origine surrénalienne, il faudra envisager une opération. Les taux de guérison sont bons s’il n’y a pas de métastases. Pour une maladie liée à l’hypophyse, il faudra un traitement à vie et donc un suivi très régulier, tout particulièrement au début, pour trouver le bon dosage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *